perel, retour à la page d'accueil

Coûts des fourrages

Flux RSSImprimer la page

Repères détaillés de coûts de production des principaux fourrages en Pays de la Loire

Les repères ci-dessous détaillent les coûts de production de 14 fourrages différents présents dans les Pays de la Loire, selon leurs modalités habituelles de conduite et selon 4 niveaux de rendements différents.

Ces différents coûts de production reflètent les pratiques habituellement observées mais ne constituent pas pour autant des préconisations, ces dernières étant à adapter à chaque contexte pédoclimatique et chaque historique de parcelle.


Qui a participé à ce projet ?

Ces fiches sont le fruit d’une collaboration entre différents organismes de la région qui accompagnent les éleveurs dans l’orientation de leurs systèmes fourragers. Chacune de ces personnes est un contact privilégié sur ces références, par filière et/ou par département.

  • Chambres d'agriculture : Jean-Claude HUCHON (filière bovins lait), Pascal BISSON (filière bovin viande), Bénédicte BLIN (filière ovine, représentante groupe fourrage régional), Elisabeth COCAUD (pôle agriculture biologique)
  • Institut de l'élevage : Nicole BOSSIS (filière caprine), Vincent BELLET (filière ovine)
  • FDCUMA : Hervé MASSEROT (représentant des CUMA Pays de la Loire),
  • ESITPA : Augustin CHAPOTEL.

La méthode utilisée

La méthode employée pour élaborer ces repères de coûts de production a été validée par des représentants des différentes filières d’élevages herbivores de la région (bovins lait, bovins viande, ovins, caprins), elle peut être reprise et développée par l’ensemble des partenaires de l’élevage herbivore. Chaque poste de production d’un fourrage a été détaillé et 3 niveaux ont été identifiés pour un fourrage (sur pied, rendu silo, distribué) afin que chaque utilisateur puisse se référer à l’étape qui le concerne. Pour tenir compte de la variabilité des conduites de chaque fourrage, le verso de chaque fiche illustre l’impact des principales variantes de conduite observées chez les éleveurs de la région.